Votre cheval s’encapuchonne! Voici un exercice pour l’aider…

Votre cheval s'encapuchonne! Voici un exercice pour l'aider à se relever.

Votre cheval est-il trop fléchi au niveau de la nuque? La cession à la jambe en zigzag vous aidera à corriger ce problème.

Qu’est-ce que l’encapuchonnement?

Cette photo vous montre une flexion plus prononcée – le nez du cheval est placé derrière la verticale. Dans cette position, il ne porte pas autant de poids sur ses postérieurs qu’il pourrait et devrait. 

Un cheval encapuchonné est trop fléchi à la nuque, amenant son nez vers sa poitrine. Dans certaines disciplines d’aujourd’hui, les chevaux peuvent parfois être un peu sous la verticale. L’important étant que cela n’entraine pas de lourdeur sur les épaules.

Par contre, pour tout autre discipline comme le loisir, le ranch, le Mountain Trail, etc…  vous devez éliminer cette tendance à la flexion prononcée de la nuque.

Je vais vous montrer comment y parvenir en utilisant un exercice simple mais efficace.

Cet exercice implique la répétition de cessions à la jambe en zigzag. Il est très efficace pour corriger le cheval encapuchonné.

Sur cette photo, le cheval est légèrement sous la verticale ce qui provoque un peu de lourdeur sur ses épaules. 

Pourquoi ça fonctionne

Une cession à la jambe déplace votre cheval vers l’avant et latéralement en même temps. Pour effectuer des cessions à la jambe en zigzag, le cheval doit changer de direction après 3 ou 4 croisements. Donc votre cheval doit d’abord être bien positionné. Il doit déplacer son poids sur ses postérieurs, lever ses épaules et relever légèrement son encolure. Pour être capable d’effectuer l’exercice, son encolure doit se soulever. De cette façon, son nez se mettra dans la bonne position verticale, au lieu de se replier derrière celle-ci.

En d’autres termes, la correction que vous recherchez se produit automatiquement parce que votre cheval ne peut pas faire ce que vous lui demandez (cessions à la jambe en zigzag) sans modifier sa position et relever la tête.

Dessin de Nadine Ramelot pour mon dvd volume 2:  Les exercices d’assouplissement et les manoeuvres latérales.

Avant que vous ne commenciez

Assurez-vous que votre cheval est capable de bien faire l’exercice de cession à la jambe et fonctionne bien dans les deux directions afin de pouvoir zigzaguer. “Comme j’aime à le dire, vous devez créer un outil avant de pouvoir utiliser l’outil”.

Si votre cheval résiste à votre jambe, a tendance à se tordre ou donne des coups de tête en l’air lorsque vous lui demandez une simple cession à la jambe, vous devez revenir à l’essentiel et rafraîchissez son apprentissage de la manœuvre avant de tenter cet exercice.

Dans le dessin ci-dessous, vous avez un exemple d’une cession à la jambe vers la gauche. 

Comment exécuter une cession à la jambe!

Exemple d’une cession vers la droite sur la photo ci-dessous:

Pour une cession à la jambe vers la droite, j’utilise ma jambe gauche derrière la sangle. J’ouvre aussi la porte au mouvement vers la droite en gardant ma jambe droite détendue. Elle doit être prête à agir en légers battements si mon cheval perd trop son impulsion.  En réponse, mon cheval se déplacera vers l’avant et latéralement vers la droite. 

Notez comment son membre arrière gauche croise devant et profondément.

Nous allons faire deux ou trois croisements de cette façon, puis je relâche les demandes pour continuer tout droit pendant une longueur de cheval, puis inverser les demandes originales pour commencer la cession à la jambe vers la gauche.

Nous allons faire quelques croisements dans cette direction, nous redresser, puis revenir à droite. Ces modifications répétées créent l’effet zigzag.

Encore une fois, pour accomplir tout cela, mon cheval doit déplacer son poids vers l’arrière et lever ses épaules et son encolure, ce qui va aider à corriger l’encapuchonnement.

À noter (très important)

Si enchainer à ce rythme est trop difficile pour vous et/ou votre cheval, marchez quelques foulées de plus entre les 2 cessions. Cela vous donnera le temps de vous organiser jusqu’à ce que vos aides soient justes. Le résultat ne sera pas aussi bon que si vous enchainiez avec qu’un redressement entre les deux cessions. Il faut être patient, ça va arriver 🙂

Remarquez l’élévation de son encolure, la flexion verticale et la légèreté du contact (les rênes sont détendues mais prêtes à agir au besoin). Les épaules sont relevées ce qui permet au postérieur gauche de s’engager profondément sous la masse.

Dans cette vidéo, je vous explique et démontre comment faire une bonne cession à la jambe. 

Essayez ensuite les cessions à la jambe en zigzag

Lorsque le cheval est sous la verticale lorsque vous prenez contact vous devez l’aider à sortir de cette position en le faisant travailler plus fort avec ses postérieurs. C’est là que l’exercice de cessions à la jambe en zigzag intervient.  Le résultat se fera automatiquement. Du moment que le cheval se positionne correctement, vous devez le relâcher et le sortir droit de l’exercice.

De cette façon le cheval apprendra à se rassembler sans aller se placer sous la verticale. Vous aurez un meilleur transfert de poids sur l’arrière-main et il sera plus léger sur les épaules.

Vous retrouverez dans ma série COMPLICITÉ, l’ABC de l’équitation western, volume 2, tous les exercices pertinents à améliorer le rassemblement de votre cheval.

Si vous avez d’autres exemples d’exercices qui vous ont permis de ramener votre cheval à la verticale, je serais heureuse de le savoir. 

Partagez avec nous votre réussite.

Passionnément cheval!
Merci beaucoup Lyne pour vos vidéos, elles sont claires et très complètes.
Élodie
Cavalière
Please follow and like us:
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *