APPROCHE/RETRAIT/APPROCHE : Les zigzags

Série: Vaincre la PEUR chez votre cheval en instaurant des stratégies pour bâtir la CONFIANCE

Denyse Rousselet, cavalière du Québec depuis 35 ans, a eu l’immense privilège depuis une douzaine d’années de voyager à la rencontre de nombreux horsemen/horsewomen fort reconnus pour leurs compétences en horsemanship tout en étant aussi réputés pour leurs performances exceptionnelles avec leurs chevaux. Plusieurs stages en France, Italie, Costa Rica, USA, Ontario et Colombie Britannique totalisant environ un an, lui ont inculqué des notions, concepts et stratégies pas fréquemment enseignés dans nos milieux équestres. Ce cheminement a amené Denyse à être reconnue par ses conférences et cliniques sur le développement d’un bon cheval de randonnée ainsi que des diverses stratégies afin de développer un cheval confiant, sécuritaire et bon partenaire.

NOTE DE LYNE

Déjà 13 articles sur comment vaincre la peur de votre cheval! 

Vous avez du contenu de très grande qualité, écrit par Denyse.

Il est important de relire les articles afin de vous imprégner de ces stratégies simples mais qui ne veut pas dire faciles 😅

Concernant les différentes techniques de l’approche-retrait-approche, personnellement j’aime beaucoup celle-ci. C’est celle que j’utilise le plus souvent et qui m’apporte d’excellents résultats.

La raison est que c’est tout à fait naturelle pour le cheval sauvage. C’est de cette façon qu’il va s’approcher par exemple d’un étang pour aller boire s’il n’est pas certain qu’il est en sécurité. C’est instinctif!

Je vous souhaite une très bonne lecture et apprentissage de cette technique que j’affectionne.

 

 

APPROCHE/RETRAIT/APPROCHE : Les zigzags

Ce troisième et dernier article sur différentes stratégies d’approche/retrait/approche est consacré exclusivement aux différents patrons de zigzags.

Les entraîneurs m’ont enseigné les principes de base de l’approche/retrait/approche, principes cités dans le premier article sur ce sujet soit les différentes situations où l’on doit faire un retrait afin de ne pas inonder notre cheval avec trop de stimuli.  A nous de déduire et être créatif en mettant en pratique ces principes car il est important de ne pas créer un empilement d’éléments déclencheurs chez son cheval. Il faut donc viser constamment la détente.

Il ne faut pas oublier qu’il est TRÈS important d’approcher à nouveau après un retrait, ne serait-ce qu’un peu, sinon nous enseignons au cheval à se retirer quand il est inquiet. 

Pour les zigzags, c’est Poney le fjord qui m’a le plus enseigné sur cette stratégie car je me suis aperçue qu’il faisait lui-même des patrons en zigzags différents selon les endroits où il était et son niveau de confiance face à ces endroits. Il est moins confiant qu’Indy et a besoin de plus de temps avant de s’aventurer.

Zigzagues (patrons qui se font en selle ou au sol)

Une technique fort intéressante quand on se dirige vers un endroit ou une situation où le cheval n’est pas confiant tels le départ pour une randonnée, le fond du manège ou sortir dehors après un hiver dans le manège. C’est un patron latéral où on s’approche ou s’éloigne de l’endroit inquiétant selon le niveau de confiance du cheval tout en ne faisant pas face à ce qui l’inquiète. Le cheval est perpendiculaire à l’objet/endroit inquiétant, il regarde donc à 90 degrés de ce qui l’inquiète. Ceci n’est pas un détail à ignorer quand on a un cheval pas très confiant.

Photo : je démontre à une copine dont le cheval a peur de l’alligator en plastique comment approcher par zigzags afin que le cheval soit perpendiculaire à ce qu’il perçoit comme dangereux. C’est la fin du zigzag, Indy est confiante. Certes que le patron ‘’ touches-y’’ est aussi intéressant si le cheval connaît ce patron.

La flèche indique la direction soit de la zone de confort (sweet spot), souvent l’écurie ou la porte d’entrée/sortie du manège vers la zone inquiétante.

Si le cheval est très confiant on peut se diriger en ligne droite (ligne verte) vers l’objet/endroit car pour ce cheval il ne manifeste aucune inquiétude, même selon les circonstances, il est parfois curieux et cherche à explorer.

Si on a un cheval un peu moins confiant les zigzags sont courts et relativement espacés (ligne jaune). Ainsi on s’y rend plus lentement tout en s’assurant que le cheval ne soit pas inquiet.

Chez le cheval très peu confiant les zigzags sont très longs et très rapprochés (ligne rouge). Le cheval se trouve toujours à regarder à 90 degrés de sa zone d’inconfort au lieu d’y faire face; il s’en rapproche tranquillement, voire très tranquillement car parfois il fait quasi du ‘’sur-place’’.          

Les chevaux entraînés avec cette technique font leurs zigzags eux-mêmes quand on les laisser aller à leur rythme. Par exemple, lors des premières sorties à l’extérieur après un hiver dans le manège, le cheval va faire des zigzags en se dirigeant vers les pistes ou la carrière si on ne le micro-gère pas. Le jeu du cavalier passager est intéressant car ça laisse au cheval l’initiative de procéder dans les zigzags selon son niveau de confiance. Seul point important s’il cherche à retourner à son ‘’sweet spot’’ c’est pour y travailler; toujours sans le punir, sans émotions de notre part.

No 1 démontrent des moments où le cheval est devenu moins confiant, le cavalier reste en parallèle avec zigzags plus longs et plus rapprochés donc quasi du ‘’sur place’’ afin de ne pas se diriger trop rapidement vers l’endroit inquiétant.

No 2 démontre un cheval qui devient encore plus inquiet, le cavalier retourne vers une zone plus confortable pour le cheval puis continue le patron. Il est TRÈS IMPORTANT de retourner vers l’endroit inquiétant même si c’est très peu sinon on enseigne au cheval de se retirer quand il a peur. On dose le retour mais le concept est bien ‘’approche/retrait/approche’’ et non ‘’approche/retrait’’: on doit donc approcher de nouveau même si c’est très peu. Sinon, il faudra penser adopter le patron ci-bas : avorter le projet!

Le schéma de gauche démontre un cheval moins confiant où le cavalier a finalement avorté son plan et est revenu au ‘’ sweet spot’’ pour y travailler, JAMAIS pour punir le cheval. Éventuellement le cheval préférera aller un peu plus loin que d’aller travailler; c’est le concept d’association au positif.

Le schéma de droite démontre un cheval qui revient vers la zone de confort trop rapidement. Le cavalier va faire un patron de zigzag inversé ne serait-ce que pour une courte distance; ça ramène le cheval vers la zone où il est moins confortable ce qui le ralentit.

Il est important de voir les zigzags au sens figuré du mot, c’est-à-dire ne pas aller directement au but. Par exemple, mon cheval est inquiet d’aller à la carrière de monte alors je détourne son attention en faisant le tour d’un bâtiment ou des paddocks pour m’y rendre. Je rallonge ainsi le temps que ça prend pour m’y rendre car je n’y vais pas directement mais de façon détournée. De plus, mon cheval ne fait pas toujours face à l’endroit où il ne désire pas se rendre sans pour autant faire un zigzag comme tel car parfois l’aménagement des lieux ne le permet pas.

QUAND UTILISER LES STRATÉGIES D’APPROCHE/RETRAIT/APPROCHE?

Ces techniques ont pour but de développer un cheval plus confiant dans des endroits ou circonstances où il est moins à l’aise. On retourne au ‘’sweet spot’’ et on demande un effort (jamais dans le but de punir le cheval) afin que l’endroit indésirable devienne une zone de confort.

Quelques exemples :

  • Lorsqu’on quitte le confort du manège pour aller dans la carrière extérieure ou en randonnée, surtout au printemps quand on a peu sorti à l’extérieur du manège l’hiver
  • Quand on arrive dans un nouvel endroit, entre autres, lors de la descente de la remorque et l’approche des lieux nouveaux
  • Si le cheval revient trop vite de randonnée, on fait des zigzags inversés
  • Dans le manège lorsque le cheval revient trop rapidement vers la porte de sortie, on fait des zigzags inversés
  • Quand un cheval hésite ou refuse devant un obstacle, la remorque, la douche ou autre chose devant lequel il n’a pas confiance
  • Lorsqu’on travaille la séparation: on travaille proche de l’ami et on va brouter plus loin puis on revient travailler près de l’ami. On augmente la distance de l’ami ainsi que le temps d’éloignement bien graduellement. Le prochain article de la série sera sur la séparation.
CHALLENGE DU MOIS

Ces stratégies nous aident à développer la confiance chez notre cheval.

Les différents zigzags sont faciles à exécuter et amènent votre cheval à être plus courageux.

Tout débute par un bon travail à pied! Sécurisez votre cheval, rendez-le plus confiant. Vous serez surpris comment votre cheval sera plus calme et plus à l'écoute après avoir mis en place les exercices du programme.
Please follow and like us:
Partager l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.