Le comportement équin, comment le cheval apprend-il ?

Cet article a pour but de vous donner les grandes lignes qui expliquent le pourquoi du changement de notre façon d’aborder le cheval, de communiquer avec lui et de créer une relation de partenariat, nous amène à un autre niveau de compréhension.

L’étude scientifique sur l’entraînement des chevaux en est encore à ses débuts comparativement aux animaux marins et canins.

L’éthologie sur le comportement animal qu’est le cheval nous amène à réfléchir sur la façon d’aborder l’entrainement.

Ci-dessous, je vous décris quelles sont les techniques utilisées.

LE CONDITIONNEMENT OPÉRANT

Description: Le cheval comprend que son environnement est gérable. Celui-ci éduque le cheval à répondre à une aide directe, un contact, une pression.

Il apprend à répondre à une aide directe qui cesse lorsque la réponse est bonne.

Faire le lien entre son comportement et un stimulus.

L’OBJECTIF :

  1. Code = aide directe = contact ou pression
  2. Réponse
  3. Récompense = relâchement, soulagement

Pour un cheval qui a un bloquage, subdiviser la demande et donner beaucoup de récompenses.

Aussitôt que nous avons une petite amélioration nous devons relâcher la pression, développer une confiance et créer une motivation.

Dans cette vidéo, je vous démontre les 4 façons de faire céder à la pression sur la nuque. À ce stade-ci, je travaille en conditionnement opérant.

LE CONDITIONNEMENT PAVLOVIEN (CLASSIQUE)

Description : Le cheval apprend que son environnement est prévisible. Il apprend à réagir à un signal précis – un geste, un mot, un bruit, même un regard – à une aide précise. S’il donne la bonne réponse l’aide disparait complètement car elle n’a plus d’utilité.

Le cheval fait le lien entre 2 stimuli.

EXEMPLE: 

  1. On donne un signal (pavlovien) : exemple regarde les hanches
  2. On exerce une pression s’il n’y a pas de réponse (opérant): on le touche
  3. On enlève la pression lorsqu’il y a réponse (opérant): le cheval bouge

L’OBJECTIF :

C’est que le cheval réponde au signal et non à la pression (contact). Le signal doit être clair, précis et toujours le même pour créer une association entre le signal (geste), l’aide directe (pression) et la bonne réponse (relâchement)

Voici un exemple dans cette vidéo où je fais bouger les hanches avec un signal donc pas de contact physique seulement l’énergie et le code (la position). 

Pour la partie où le cheval apprend à marcher à ma droite, j’ai au début mis le code (Pavlovien), il n’a pas répondu donc j’ai utilisé ma petite longe avec contact (opérant) pour terminer avec seulement le code (pavlovien) afin qu’il reste et marche à côté de moi.

DÉVELOPPEMENT DE LA MOTIVATION

Renforcement négatif veut dire : enlever la pression ensuite  un relâchement  (récompense) qui apporte un soulagement.

La pression MOTIVE  ET le relâchement RENFORCE!

Les éléments de pression sont le cavalier, les rênes, les éperons, les jambes, la cravache, la chambrière, le  licol, la longe, etc…

Vous devez être conséquent dans l’ordre de vos demandes comme par exemple la voix avant la chambrière.

La qualité de ce renforcement est que vous devez travailler progressivement donc vous vous donnez la possibilité de développer de la légèreté dans vos aides ou codes.

De plus, votre technique doit rester ÉTHIQUE. Ce qui veut dire que vous ne devez pas utiliser la force ou des méthodes brutales.

Renforcement positif est un ajout comme par exemple de la nourriture.

Renforcement différentiel ou intermittent: on choisit de donner de la nourriture de façon aléatoire soit au choix ou lorsqu’on a un bon effort  ou encore après 2 fois ensuite 5 fois ensuite 2 etc… 

Ces techniques renforcent la motivation car le cheval va essayer jusqu’à ce qu’il recoive une récompense. 

NB: le renforcement positif n’est pas plus efficace que celui négatif, c’est seulement qu’il s’applique mieux dans certaines situations pour changer un comportement ou ré-instaurer la confiance.

DÉSENSIBILISATION (Habituation) OU SENSIBILISATION

Personnellement, je préfère utiliser le terme HABITUATION: le cheval a de moins en moins de réaction d’inquiétude. Cela doit être travaillé régulièrement c’est-à-dire tous les jours. Si les répétitions sont trop éloignées votre travail sera moins efficace. 

N.B. : Il se peut que votre cheval est besoin d’une autre séance d’habituation si il n’a pas été en contact depuis un certain temps avec ce qui l’inquiétait.  

Récupération spontanée : Une réponse disparue par habituation réapparait lorsque le stimulus n’est pas présenté durant une période d’une certaine durée : ex: vous vivez près d’une route passante, vous vous habituez au bruit, ensuite pas de bruit et soudainement une voiture bruyante arrive votre attention va être diriger vers le bruit.

Tout ce qui entre en contact avec le cheval: la sangle, le mors, le toucher, la chambrière, etc… doit toujours être amené doucement. Il est important de ne pas créer de stress inutile.

Les chevaux ont des récepteurs nerveux (neuraux) encapsulés qui détectent les contacts. Ils sont très sensibles à ressentir, juste à penser à une mouche qui se dépose sur son corps et tout de suite, la peau vibre.

Il y a des chevaux plus sensibles que d’autres et même trop sensibles. Ils ont beaucoup de réactions de fuite, de stress ou d’anxiété.

Pour conclure l’habituation, nous devons nous assurer que le cheval reste calme à tous les nouveaux éléments qu’il rencontrera. C’est à nous que cela revient de créer la confiance nécessaire.

La sensibilisation est que nous voulons que le cheval est de plus en plus de réactions positives à nos demandes.

Un cheval peut devenir froid ou est froid (moins sensible) aux aides pour plusieurs raisons:

  1. le contact n’est pas suffisamment progressif
  2. aucun relâchement
  3. une aide trop forte
  4. utilisation inappropriée de l’éperon ou des mains

On peut re- sensibiliser le cheval en décomposant nos demandes et en relâchant immédiatement.

  1. vous devez être constant
  2. vous devez travailler à une fréquence régulière
  3. vous devez avoir du rythme dans vos aides.

Ceci vous aidera à améliorer la légèreté du cheval. En plus de un ou des deux renforcements : le positif et le négatif

Dans cette vidéo je vous démontre l’approche – retrait lorsque l’on introduit un nouvel élément. Nous parlons ici d’habituation . 

PATIENCE EST LE MOT CLÉ

Plus on essaie d’aller rapidement pour résoudre un problème ou mettre en place un mouvement, plus on recule dans l’amélioration.

« ON OBTIENT DE PLUS EN PLUS EN DEMANDANT DE MOINS EN MOINS »

Le travail se fera en palier : ce qui veut dire que lorsque nous avons une amélioration d’une réponse on s’y maintient pendant un certain temps.

Pour ensuite passer à un autre palier.

Il faut demander tout en subdivisant l’exercice en plusieurs étapes

Un pas à la fois et beaucoup de récompense!!!!!

POURQUOI RENCONTRONS-NOUS DES BLOCAGES

« Un autre élément important à savoir sur le comportement des chevaux lorsque nous avons un refus, un blocage, une mauvaise réaction!

THÉORIE DU COMPORTEMENT

Il existe deux raisons principales!

La dominance!

Cela ne veut pas dire que le cheval est dominant dans un troupeau, ce que cela veut dire c’est qu’il devient dominant par rapport au cavalier.

Très importante nuance!!!

A) DOMINANCE veut dire pour l’humain : Manque de respect

Les causes :

  1. un entrainement trop intense ou rapide
  2. un entrainement trop correctif ou punitif
  3. utilisation de la force en tout temps
  4. un entrainement abusif par l’utilisation de techniques ou d’outils 

B) FEAR = PEUR = RACINE DU PROBLÈME

Le cheval est un animal de proie et il se met en survie lorsqu’il a peur.

Ses réactions se catégorisent en trois

  1. Fight = combattre = ruer, cabrer, mordre, etc…
  2. Flight = se sauve
  3. Freeze = ne bouge plus

Il peut les jumeler!

L’important est de se poser la question POURQUOI le fait-il? Et qu’est ce que je peux faire pour changer la réaction?

Très souvent lorsque le cheval utilise l’un ou l’autre de ces comportements, cela est jugé comme un manque de respect par l’humain et entraine des réactions de la part du cavalier qui ne sont pas toujours adaptées à la situation.

Lorsqu’on comprend que le cheval est en mode de survie, vous changez d’attitude et avez plus d’empathie.

Cela ne veut pas dire, qu’il ne faut rien faire!

Il faut adapter notre travail, établir les balises pour notre sécurité mais avec beaucoup de récompenses.

LA CONFIANCE doit être ré-établi, il faut changer notre idée des raisons pour lesquelles il réagit comme cela, ce qui nous amène à être plus patient et avoir plus d’empathie.

Changer notre attitude face au problème.

Le cheval doit devenir plus confiant au lieu de penser à se faire respecter. Ce qui ne veut pas dire que l’on doit tout accepter sans mettre nos limites.

ÉTABLIR NOS LIMITES

Le travail de confiance et de communication débute par le travail à pied.

  1. contrôler les hanches : les éloigner de nous
  2. contrôler les épaules : les éloigner de nos pieds, de notre bulle
  3. reculer : pour garder nos distances
  4. marcher à côté de moi : je dois voir sa tête
  5. longer : travail des 3 allures et du changement de direction
  6. assouplir: les flexions

Tout ce travail se fait au début par contact = pression = OPÉRANT!

Ensuite par suggestion = signal (code) = PAVLOVIEN

Le travail à pied développe de la souplesse, de la rectitude, de l’équilibre, de la mise en avant tout en établissant une communication claire et juste pour créer la confiance (il peut réussir) et un respect mutuel.

Vous et votre cheval! Passionnément

Lyne xxx

Passionnément cheval!

Un programme d’entrainement qui vous permet de régler des problèmes communs à cheval!

Please follow and like us:
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 Replies to “Le comportement équin, comment le cheval apprend-il ?”

  1. navarro

    c’est juste extraordinaire de constater l’évolution de ton poulain , dans le calme et la concentration. La preuve que le « bien éduqué » du cheval est source d’un vrai grand plaisir pour le cavalier comme pour le cheval.Belle leçon Lyne , merci à toi .

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.