Le synchronisme, ça vous parle…

STRATÉGIES POUR BÂTIR LA CONFIANCE CHEZ VOTRE CHEVAL! Deuxième partie.

Article précédent

1er article : L’Introduction

2ième article

Nous enchaînons dans cette série d’articles sur le SYNCHRONISME cavalier/cheval lors du travail à pied. Cette série écrite en collaboration avec DENYSE ROUSSELLET a pour but de vous expliquer les différentes étapes et stratégies pour bâtir une relation privilégiée avec votre cheval. 

LE SYNCHRONISME

Nous recherchons TOUS un cheval confiant en son leader. Pour atteindre ce but on doit commencer par avoir un cheval bien ‘’connecté ‘’ à son humain et vice versa. Les chevaux sont de façon innée, des ‘’ suiveux’’, tout à notre avantage. C’est à nous d’apprendre à être de bons leaders.

Meilleures seront nos habiletés de leader, plus notre cheval aura son focus sur nous et sera confiant dans nos décisions. Un cheval confiant est un cheval plus sécuritaire et un meilleur partenaire.

Pour atteindre ceci l’humain doit avoir la tête libre de tout souci et être bien centré sur son cheval.

Mind full:mindful

Photo : l’humain a la tête pleine; sa liste de ‘’ choses à faire’’ est longue alors que le cheval ne pense pas à autre chose; il EST DANS LE MOMENT PRÉSENT avec son leader.

Synchronisme au niveau du mouvement des pieds de l’humain vs pieds du cheval

Les poulains se synchronisent avec les pieds de leur mère, le troupeau se synchronise avec la jument de tête quand il est temps de fuir. Ils ne posent pas de questions, ils suivent la sagesse, l’expérience. Ils se synchronisent aussi avec leur humain sauf que la plupart du temps l’humain ne porte pas attention à son cheval.

Pour améliorer la connexion humain/cheval, l’humain doit avant tout être centré sur son cheval, pas…… sur sa liste d’épicerie. Le cavalier peut ainsi varier le rythme de ses pas, soit ralentir, aller plus vite, arrêter, reculer, trotter, voire galoper, ceci afin d’augmenter l’attention du cheval à son leader.

Parfois, l’humain peut changer de rôle et se synchroniser avec les pattes de son cheval ce qui surprendra le cheval quelque peu; celui-ci portera alors encore plus attention à son leader. Pendant l’exercice, le cheval est conscient de ce qui se passe autour de lui mais son focus doit demeurer sur son leader; un atout fort utile lorsque nous sommes en selle.

Chez le cheval qui a un déficit d’attention ou qui est mentalement très actif, l’humain fera plus de changements et plus de transitions afin de l’aider à garder son focus sur lui.

Par contre, chez le cheval plutôt craintif ou timide il faudra procéder plus lentement afin d’éviter qu’il devienne anxieux de peur de ne pas être à la hauteur des demandes de son leader.

Il faut voir ça comme une conversation au niveau langage corporel entre l’humain et son cheval.

Photo: Indy se rendant au site d’une parade, en liberté : synchronisme au niveau des jambes/pieds. Mon focus est droit devant et mon ‘’ chi’’ est aussi envoyé tout droit vers l’avant. C’est important car Indy me demande toujours d’aller visiter avec la foule, surtout quand il y a des enfants. Évidemment,  j’acquiesce parfois à sa demande afin qu’elle aussi profite de ces belles occasions. Quand je lui demande de revenir à moi, elle accepte volontiers.                                                                                                                                   Photo Patricia Barker

Photo : Indy lors d’une parade en liberté, menée par le synchronisme des membres. Je suis vis â vis ses hanches. La jument voit mon rythme de croisière et s’ajuste à mes pas pour le départ, l’arrêt, le reculons ainsi que la vitesse.  Si pour une raison ou une autre le cheval ne se synchronise pas, on peut toujours, comme roue de secours, tirer sur des poils de la queue en autant que votre cheval ait appris à céder à la pression partout sur le corps. Puis la voix avec le ‘’whoa’’, c’est moins discret mais parfois essentiel. Dans ces circonstances assez exigeantes pour le cheval il est important d’avoir l’attention de son cheval car c’est la boîte de contrôle de ses pieds.    Photo : Patricia Barker                                                                               

Le synchronisme lors du travail avec la longe se travaille sur deux niveaux: 

  1. Synchronisme au niveau respiratoire : le cheval augmente la vitesse dans son allure avec une respiration plus rapide et encore plus important la diminuera avec un ralentissement de la respiration. Une expiration amènera l’arrêt.
  2. Synchronisme avec le langage corporel. L’humain indique au cheval avec son corps quelle direction prendre et éventuellement quelle allure prendre selon l’énergie que vous y mettrez. Le mimitisme joue un grand rôle dans la compréhension des allures.

Exemple : vous marchez, le cheval marche; vous trottez, le cheval trotte;                  vous reculez, le cheval recule; etc… 

Synchronisme au niveau de la respiration

Le synchronisme n’est pas uniquement dans le travail des pieds mais aussi au niveau respiratoire. Les chevaux respirent plus lentement que les humains mais ils imitent l’humain et respireront plus rapidement si celui-ci est plus tendu. Alors si l’humain ralentit sa respiration, le cheval ralentira la sienne aussi ce qui l’amènera à diminuer son rythme de croisière.

Parfois les cavaliers chantent afin de calmer leur cheval stressé car le chant empêche l’humain de retenir son souffle et permet la détente; ça se répercutera sur leur cheval. Chanter résulte en une respiration abdominale plus profonde.

Pour les gens qui longent leur cheval, il est intéressant de constater que le cheval augmentera la vitesse dans son allure lors d’une respiration plus rapide du leader et la ralentira avec un décroissement de la respiration de celui-ci. Le cheval s’arrête quand l’humain expire fort. C’est du synchronisme au niveau respiratoire, un exercice rarement enseigné.

Synchronisme au niveau du langage corporel

Un autre exercice à la longe est le synchronisme au niveau du langage corporel soit la position des épaules de l’humain en relation avec la direction du cheval. Un exercice intéressant et fort utile pour le travail en liberté.

Le cheval est très attentif à votre position de corps et où votre énergie se porte. Combien de fois je vois un cheval figé et le cavalier se met à tirer en le regardant. 

On se demande après pourquoi le cheval ne comprend pas et on entend que celui-ci ne veut pas coopérer. 

C’est à se demander qui ne comprend pas l’autre ????

Dans cette vidéo, je vous démontre le travail de synchronisme au pas et lors du recul. Je travaille Chex en figure 8 de différentes grandeurs afin qu’il porte attention à mes pieds et qu’il s’ajuste.

Lors du recul, je garde la même position que lui lors de ma demande.

Le cheval devient très attentif à moi et reste en focus. 

C’est ce qu’on appelle un partenariat.

CHALLENGE DU MOIS

Lorsque vous êtes à pied avec votre cheval EN PETITE LONGE (LAISSE), celui-ci doit être en synchronisme avec vos pas où que vous alliez en tout temps.

Que ça soit dans la carrière ou le champ, en vous rendant à l’écurie, au manège, où que vous vous rendiez vous êtes une équipe à deux et vous marchez en synchronisme. Il est intéressant d’étendre votre territoire jusqu’à aller sur vos pistes de randonnée ou ailleurs que votre ‘’ chez soi’’ habituel car il y aura plus de distractions et vous travaillerez la connexion par le synchronisme.

Vous augmentez, diminuez le rythme, arrêtez, reculez afin de voir si votre cheval est bien ‘’ connecté’’ à vous. Il est important si vous avez un cheval pas très confiant de ne pas trop faire de changements ce qui peut le rendre plus insécure, par contre chez le cheval confiant ou cheval avec un esprit très actif, la variété l’aidera à se center sur vous.

Ayez toujours un sourire sur la longe (Float on the rope) est une belle analogie pour expliquer que la petite longe doit rester détendue.

Aucune tension entre l’attache (mousqueton) sur le licol et votre main sur la longe (distance minimum de 30 cm, 90 cm idéalement)

Lorsque le pas est bien installé, vous pouvez pratiquer le trot, voire le galop en maintenant votre cheval à la hauteur de votre épaule.

Le recul doit faire parti intégrante de votre travail à pied.

L’étape suivante sera de le faire en liberté dans une carrière, un manège couvert, un rond de longe  et éventuellement à l’extérieur lorsque la connexion sera bien établie et que ce sera sécuritaire.

Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir à vous synchroniser l’un à l’autre!

Le mois prochain nous parlerons du rôle de la SENTINELLE et son importance.

Bonne pratique à tous, n’hésitez pas à nous poser vos questions dans les commentaires.

Partagez votre expérience avec nous!

Denyse et Indy
Passionnément cheval!
Lyne et Harley

Ma priorité est d’installer la compréhension du mouvement et à obtenir des réponses justes au demande du cavalier. La méthode proposée sur ce DVD peut très facilement être mise en application en suivant les explications et permet d’obtenir des résultats remarquables avec tous les chevaux.

Suggérer pour mieux réaliser!

Please follow and like us:
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.