Stratégies et concepts pour développer la confiance chez votre cheval!

Je vous présente Denyse Rousselet et sa jument Indy. 

Denyse nous présentera une série d’articles en collaboration avec moi sur le développement de la confiance avec votre cheval. Il y aura des stratégies, l’explication de concepts et des exercices à mettre en place après chaque article.

Vous aurez des explications sur le comportement des chevaux:

  • comment gérer leur peur,
  • développer une complicité en profondeur, 
  • faire que vos chevaux viennent à vous lorsqu’ils sont au pâturage
  • développer le synchronisme
  • le principe de la sentinelle
  • sweet spot = zone de confort
  • la relaxation
  • comment agir face à une hésitation ou un refus
  • approche/ retrait
  • gérer l’anxiété de séparation
  • et tellement plus…

Denyse Rousselet, cavalière du Québec depuis 35 ans, a eu l’immense privilège depuis une douzaine d’années de voyager à la rencontre de nombreux horsemen/horsewomen fort reconnus pour leurs compétences en horsemanship tout en étant aussi réputés pour leurs performances exceptionnelles avec leurs chevaux.

Plusieurs stages en France, Italie, Costa Rica, USA, Ontario et Colombie Britannique totalisant environ un an, lui ont inculqué des notions, concepts et stratégies pas fréquemment enseignés dans nos milieux équestres.

En cours de route, en Colombie Britannique, elle a rencontré Indy une jument débourrée par un maitre hors pair tout en douceur mais combien efficace. Cette jument ayant vécu 4 ans dans une immense vallée de 12 km avec 35 chevaux et 40 vaches a su enseigner à Denyse une façon différente de faire car cette chère Indy connaissait à fond la subtilité du langage corporel des chevaux. Ensembles elles ont eu un parcours intéressant et diversifié qui a façonné sa vision de l’équitation et des chevaux. Une vision basée sur des principes d’éthologie équine et de développement des sphères mentales et émotives des chevaux. Indy est photographiée dans des magazines, calendriers, sites web. Ce cheminement a amené Denyse à être reconnue par ses conférences et cliniques sur le développement d’un bon cheval de randonnée ainsi que des diverses stratégies afin de développer un cheval confiant, sécuritaire et bon partenaire.

INTRODUCTION

Les chevaux sont des proies! Ils sont programmés pour s’évader des prédateurs de même que des comportements prédateurs chez les humains; ceci les rend constamment en état d’alerte, toujours quelque peu sceptiques de leur environnement. 

Les stratégies pour développer la confiance chez le cheval ne font pas partie des curricula habituels et n’ont pas toujours l’attention méritée. Les gens sont fréquemment centrés sur le développement physique du cheval.

Les Horsemen/Horsewomen nous rappellent que les humains ont des mains qui ferment rapidement et ouvrent lentement alors que les chevaux ont besoin de mains qui ferment lentement et ouvrent rapidement : tout un défi à relever.

LES TROIS SPHÈRES DE DÉVELOPPEMENT D’UN CHEVAL

Le développement d’un cheval comporte 3 sphères étroitement interreliées :

Physique: ce que le cheval fait, comment il bouge les différentes parties de son corps

Émotive : comment le cheval se sent par rapport à ce qui se passe. Est-il confiant ou non?

Mentale : ce que le cheval pense de ce qui se passe présentement et comprend-il bien ce qui lui est demandé?

Les 3 sphères

La sphère émotive est excessivement importante puisqu’avec la sphère mentale c’est la ‘’boîte de contrôle’’ des pieds du cheval.

La sphère physique est bien enseignée par les instructeurs/entraineurs qui multiplient les techniques afin d’aider le cheval à mieux faire tel mouvement, réussir un saut, négocier un obstacle ou contourner un baril etc. Quelle que soit la discipline, classique ou western, il y a plusieurs entraineurs pour aider les cavaliers à atteindre leurs buts.

Les deux autres sphères sont quelque peu les parents pauvres de l’équitation; il y a moins d’écrits sur ces sujets quoique l’éthologie équine se soit développée ces derniers 10-15 ans.

Certes lorsqu’un cheval est inquiet, certains professionnels adressent le problème mais pas toujours en développant la confiance chez le cheval mais plutôt pour régler le problème sur le champ.

Oui, on élimine le plus possible les stimuli ou on utilise  mal la cravache, les éperons, les rênes afin d’inciter le cheval à faire ce qui lui est demandé.

On réussit sur le coup mais a-t-on bâti la confiance du cheval?

Fort probablement que non. On n’a qu’à voir la multitude de mors très durs, les muserolles très serrées, etc, utilisés afin de contrôler le cheval, le rendre plus obéissant tout en créant plus de résistance chez lui.

Certes qu’en compétition on utilise parfois une façon de faire pas des plus correcte mais il faut réussir. Cela existe aussi avec les randonneurs qui n’utilisent le cheval que comme plaisir sans s’occuper de savoir si le cheval a la condition physique de gérer de grandes galopades alors qu’il n’est pas en condition physique. De même qu’à tirer à fond sur la bouche du cheval pour essayer de les contrôler.

Peu importe le type de travail fait avec le cheval ce n’est pas tant la discipline mais la façon de gérer les différentes situations qui est le problème.

À la place, il faudra changer de stratégies afin que le cheval se sente plus en confiance face aux demandes de son leader car si on ne change pas de stratégies, on obtiendra les mêmes résultats.

Les cavaliers vont en compétition non-préparés. Lors de journées de jeux avec divers obstacles, style cowboy extrême, j’ai déjà vu des chevaux se lever, d’autres débarquer des ponts, traverser le rideau à une vitesse vertigineuse, renverser des obstacles, reculer devant un bac d’eau et évidemment refuser des obstacles. Il faudra se préparer autrement si on veut réussir la prochaine fois.

Le but de cette série d'articles

Cette série d’articles se concentre sur le développement émotif et mental du cheval, c’est-à-dire comment aider le cheval à devenir plus confiant dans une foule de circonstances que cela soit face à un obstacle en randonnée, un parcours de cowboy extrême, de chasseur/sauteur, d’équitation de travail ou de monter calmement dans la remorque ou aller dans la douche.

Nous ne voulons pas forcer un cheval à faire quelque chose contre son gré.

Notre but c’est de lui enseigner les bonnes réponses aux différents stimuli présentés.

Enlever ou éviter les stimuli ne contribue pas à bâtir sa confiance.

Notre objectif

Notre objectif est que notre cheval soit un meilleur partenaire parce qu’il le DÉSIRE réalisant qu’agir apporte du CONFORT (RELÂCHEMENT) car il y a cessation de la demande.

Et non parce qu’il est OBÉISSANT, car obéissance est souvent associée au concept que s’il ne le fait pas, il y aura une autre demande, parfois même une punition donc beaucoup DINCONFORT.

Les 5 domaines de confiance

Fawn Anderson, instructeur de Natural Classical Vaquero  et Andrea Wady de Pure Liberty m’ont enseigné qu’il y a 5 domaines de confiance chez le cheval. Il s’agit de penser à l’acronyme : attelé.

CONFIANCE DANS :

A= L’apprentissage

TT= Le troupeau

E=  L’environnement

L=  Leur leader

E= En eux-mêmes

Les stratégies discutées dans les prochains textes traiteront de tous ces domaines de confiance sauf celui dans le troupeau.

NOUS DEVONS CHANGER NOTRE APPROCHE!

Le très réputé horseman Ray Hunt disait ‘’ Si je veux que mon cheval change, je dois réaliser que c’est moi qui doit changer’ ’.

Si je désire que mon cheval devienne plus confiant, je dois utiliser des stratégies qui donneront les résultats escomptés.

Nous devons explorer de nouvelles façons de faire afin de mieux développer une façon de penser et une attitude qui tiennent compte des besoins émotifs et intellectuels de nos chevaux.

C’est à nous d’implanter les stratégies pour développer un cheval confiant et fier.

L'énergie chez le cheval

L’énergie chez le cheval selon Farrah Green, présidente de l’International Horsemanship Association, se dissipe de 3 façons soit la réaction, la relaxation ou la réponse. Évidemment le leader recherche les deux derniers éléments et non la réaction.

Notre but est de développer un cheval mieux équilibré au niveau intellectuel et émotif afin qu’il collabore librement et devienne un meilleur partenaire.

La réaction négative

La relaxation

La réponse

LA SUITE...

Les des prochains articles sur la confiance du cheval, je développerai les différentes STRATÉGIES ayant pour but principal le développement de la confiance chez nos chevaux.

LE CHALLENGE DU MOIS :

Cette série sur le développement de la confiance chez votre cheval a été volontairement divisée en plusieurs articles traitant d’un concept à la fois. Ceci afin de donner aux lecteurs la chance de mettre en pratique, de poser leurs questions à Lyne afin de voir des progrès chez leurs partenaires équins.

Lorsqu’on manipule notre cheval on tente d’éviter à tout prix le ‘’ BRACE’’  (S’AGGRIPER) donc on recherche le ‘’ feel’ (LE SENTI) sur la laisse et sur les rênes pour un cheval léger.

Une expression anglaise que j’aime bien  ‘ FLOAT IN THE ROPE’’ qui équivaut en français à DÉTENTE SUR LA LAISSE (LONGE) ou encore RELÂCHEMENT SUR LA LAISSE (LONGE)

Il est fort important pour nos chevaux que nous développions le réflexe de fermer lentement les mains et de les ouvrir rapidement. Plus facile à dire qu’à faire, croyez-moi. De même, il y a un sens au niveau de la fermeture de nos doigts, soit toujours de l’index vers le petit doigt que nous soyons en selle ou au sol.

Nous voyons sur ces deux photos ci-dessus des doigts détendus sur les rênes avec un léger contact sur la bouche du cheval pour demander un céder de la nuque.

Les rênes doivent être tenues entre le pouce et l’index afin de stabiliser leur longueur.

En selle, c’est le même principe donc du doigt le plus loin de la bouche du cheval, soit l’index en allant vers le cheval donc vers le petit doigt. 

Sur cette vidéo vous aurez l’exemple de comment ouvrir les doigts sur les rênes lorsque le cheval répond à votre demande.

Quand l’humain a peur en selle ou utilise trop de force ou encore a la main dure, il a tendance à fermer les doigts de bas en haut alors que notre cheval a besoin du contraire. Les mains s’agrippent sur les rênes. 

Un truc pour alléger votre contact.

N’utilisez que l’index et le majeur sur vos rênes pour prendre contact et faire céder votre cheval.

Vous verrez vous serrez beaucoup plus léger sur votre contact et cela fonctionne très bien. 

Cela adoucira le contact avec la bouche du cheval.

Conclusion

Je remercie Denyse pour son implication à transmettre ses connaissances acquises au fil des années. 

À chaque mois, nous aurons un autre article sur une stratégie, un concept et un exercice qui vous permettra d’améliorer votre connexion avec votre cheval!

Sa confiance en vous n’en sera que plus forte.

Passionnément cheval!

RABAIS sur les dvds COMPLICITÉ volume 1 et 2

LES BASES ESSENTIELLES ; VOLUME 1

LES EXERCICES D’ASSOUPLISSEMENT ET LES MANOEUVRES : VOLUME 2

Tout ce qu’un cavalier doit savoir pour améliorer son programme d’entrainement et créer la relation harmonieuse qu’il désire.

Un programme simple et efficace!

Please follow and like us:
Partager l'article

6 Replies to “Stratégies et concepts pour développer la confiance chez votre cheval!”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.