STRATÉGIES pour développer le PARTENARIAT et la COMPLICITÉ avec votre CHEVAL

Être connecté, c’est la clé!

L'aspiration du cheval, connaissez-vous?

Partenariat, formation en ligne, cliquez sur l'image pour les informations

L’ASPIRATION

L’article précédent sur céder à la pression (10e sous le thème PARTENARIAT) explique en détail la technique de cession à la pression. Une fois que le cheval cède bien à la pression au toucher partout sur son corps et à sa bulle (son corps) il a acquis les bases pour l’aspiration de sa bulle.

L’aspiration consiste à attirer vers soi”  son cheval en attirant sa bulle si je peux dire afin que le cheval s’approche de nous. Tout comme pour le “drive” il est plus facile au sol d’aspirer les hanches que les épaules car à l’arrêt, au moins 60% du poids du cheval est sur ses membres antérieurs. Sa bulle est donc plus grande en avant qu’en arrière.

Les pré-requis

Avant de penser à l’aspiration il est important d’avoir des bases de communication solides.                               

Cheval qui cède bien à la pression au toucher partout sur le corps :

  • La nuque soit par pression directement sur la nuque ou traction sur le licol afin de descendre l’encolure et favoriser la sécrétion d’endorphine
  • La tête à droite et à gauche pour mettre le licou entre autres
  • Les postérieurs
  • Les épaules
  • Le recul par pression sur le poitrail ou la figure
  • Le recul par le tir des poils de queue
  • N’oublions pas les pieds. Ils devraient se lever sur demande par le toucher à un endroit précis que vous avez choisi : vous avez établi un code (toucher ou verbal) pour le lever des pieds de votre cheval. Afin qu’il ne lève pas les pieds dès qu’on leur touche que ça soit pour mettre des bandages, des guêtres ou même pour le raser pour une échographie par exemple.

Une fois bien éduqué à céder au toucher, vous avez enseigné à votre cheval à céder à la pression sur sa bulle pour le déplacer. Ainsi vous avez un cheval léger donc il sera plus facile de procéder à l’aspiration une fois que vous avez réussi le drive” c’est-à-dire que le cheval bouge à votre énergie.

  • Des postérieurs
  • Des épaules
  • Du recul par pression en vous plaçant devant le cheval 
  • Des pas de côté avec le stick pour pousser sur la bulle du côté opposé du cheval où le cheval doit se déplacer.

L’article no 10 sur la Pression de cette série sur le PARTENARIAT contient plusieurs vidéos pour la cession à la pression au toucher et à la bulle.

Quelques principes

Avant de poursuivre avec l’aspiration rappelons-nous de certains principes importants :

  • Quand on enseigne quelque chose de nouveau à son cheval, on procède lentement entre chaque phase. Quand on peaufine on passe plus rapidement de la phase 1 à la phase 4 sinon on rend le cheval LOURD.
  • N’oublions pas d’utiliser des phases soit d’y aller doucement pour augmenter l’intensité graduellement si pas de réponse. Le principe de GRADATION est très important.
  • On ne demande jamais plus tant que la tâche actuelle n’est pas bien très maîtrisée, que ça soit un acquis solide. Il nous faut apprendre à RALENTIR!
  • Pensons toujours aux pré-requis en ce sens d’aller du plus facile au plus difficile telle la demande les postérieurs avant les épaules.
  • Relâcher la demande dès que le cheval répond; ça veut dire souvent de baisser son “stick” ou du moins de le laisser au neutre. Parfois, même se détourner pour enlever l’énergie de notre “chi”  sur le cheval.
  • Ne pas demander plus tant que l’étape réussie n’est pas solidement acquise. N’oublions pas le concept de “trempage” de Chris Cox; laissons au cheval le temps d’absorber la nouvelle information.

Par quoi commencer?

  1. Personnellement, je commence par le recul en me plaçant vis-à-vis des côtes du cheval et lui donnant le signal avec mon bras de venir vers moi. Puisque mon cheval recule déjà par le toucher sur le nez, sur le devant des épaules ou des poils de la queue de même que la pression sur sa bulle (le drive), il comprend bien ce mouvement. Je peux lui avoir enseigné un code verbal pour le recul ce qui l’aide encore plus. Puisque j’ai souvent fait des démos, on m’a enseigné qu’un SON était moins visible au niveau des lèvres qu’un mot pour le public. Je fais shshshshsh”. Il est très important lorsqu’on utilise un code et que chaque code veule dire qu’une seule chose. On entend souvent les gens faire “click, click” pour différents mouvements en plus de le faire trop souvent.

2 – Puis je demande les hanches du cheval. Je le place tête au mur ainsi ça bloque une de ses portes de sortie; il ne peut pas avancer. Il ne reste que de reculer ou aller à droite ou à gauche car il est rare qu’un cheval se lève ou se couche.  Souvent, une copine se place en arrière vis-à-vis des hanches pour empêcher le reculons. Et là avec le “stick” je demande avec le toucher de la hanche opposée que le cheval cède. En premier quasi tous les chevaux vont aller contre la pression. On dit “non” on attend pour leur laisser le temps de réfléchir et on recommence. Quand le cheval réussit, je le laisse toujours sur ça. Quand on y revient, il réussit habituellement plus vite et puis ça devient un acquis.

NOTE de Lyne: Pour ma part, je positionne le cheval parallèle à un mur afin de fermer la possibilité d’aller du côté opposé à la demande. Il est plus facile de gérer lorsque le cheval veut avancer ou reculer en agissant sur le licol pour bloquer ou retenir.

Je place la tête du cheval légèrement vers le mur ce qui a pour effet de libérer les hanches.

Le place le stick au-dessus de la croupe et je tapote doucement la hanche opposée jusqu’à ce qu’il bouge un des postérieurs vers moi. Je ramène le stick à côté de moi.

P.S.: Je caresse toujours le dessus de la croupe avant et après l’exercice. La raison est que je ne veux pas qu’il anticipe ma demande lorsque je prépare le stick au-dessus de la croupe. Je veux qu’il attende ma demande.

3 – Une fois bien acquis on peut aspirer les hanches vers soi avec le stick sans toucher le cheval. Vous devez créer un code soit avec vos doigts ou avec un mot ou un son que vous avez mis en place lors du processus.

4 – Puis pour les pas de côté, puisque le cheval connaît déjà le mouvement avec la pression sur la bulle avec votre stick, il comprend assez rapidement le même mouvement en suivant vos pas avec un appel plus léger avec le stick. Il doit comprendre que le stick l’appelle et non le pousse. Le fait que vous vous déplacez les pieds pour suivre le cheval cela l’aide à bien comprendre l’exercice soit que le stick l’appelle et non le pousse.

5 – Une fois que le cheval bien compris le rôle du stick je ne bouge plus les pieds et le cheval vient vers moi. Par exemple, au montoir quand j’appelle le cheval qui est plus loin.

6 – Puis on fait le même exercice avec les épaules. Il ne faut pas oublier de toujours faire les deux côtés car les chevaux ont souvent plus de facilité d’un côté.

Note de Lyne : je suggère de débuter à gauche. Je ne vais pas à droite tant que le cheval ne comprend pas ce que je lui demande. Dès que celui-ci exécute la manoeuvre demandée avec compréhension, je vais à droite et recommence le processus du début. Ce n’est pas parce qu’il a compris à gauche qu’il va le faire automatiquement à droite. Il se peut que vous restiez à gauche pour la première séance de travail, lorsque vous ferez votre nouvelle séance, vous débutez à gauche et si votre cheval comprend le code vous pouvez aller à droite.

7 – Hanches en dedans (travers) le long du mur. Notre position corporelle des hanches et des épaules attire chacune des hanches du cheval, plus on recule notre épaule et notre hanche, plus cela attirera les membres arrières du cheval qui iront de 2 pistes à 3 (travers) et même 4 pistes.

8 – Ensuite, le cheval pourra faire un appuyé ou cession.

9 – Et là on peut ajouter des barres au sol.

Tout ce travail d’aspiration demande de la rigueur et de la répétition. C’est l’exercice par excellence!

Il est parfait pour le travail au montoir, au-dessus de barres au sol, cavalettis ou tout autre objet qui est sécuritaire pour le cheval. 

Cet exercice est pour moi une belle marque de confiance de la part du cheval car il est opposé à ses réflexes naturels qui sont de s’éloigner au lieu de se déplacer vers nous en mouvement latéral. 

Il faut avoir la bonne technique afin que votre cheval comprenne ce que vous voulez. Ne vous improvisez pas sans savoir comment débuter. Toutes les vidéos ci-dessus ont eu une approche avec une façon de procéder qui est logique pour le cheval.

C’est pourquoi j’ai créé PARTENARIAT : Complicité à pied, une formation en ligne,  afin que les cavaliers et cavalières puissent enseigner à leur chevaux correctement sans improviser.

Il est difficile de créer à nouveau un lien de confiance lorsqu’il est perdu. C’est la même chose avec les humains.

Passionnément cheval 🐎❤️

Lyne Laforme 🤠 xxx

Mon amie, Josée monte Arthax à partir d’une roche. Photo prise trop tôt; Josée demande à Arthax de s’approcher par aspiration. Sa main droite tient la rêne au-dessus de la croupe à droite. Arthax est un expert de l’aspiration et il se place sans qu’elle lui demande vraiment.

Lorsque le cheval est habitué et répond parfaitement à votre demande d’aspiration près du mur juste en gardant votre stick au-dessus de la croupe, vous pouvez le faire sans avoir la tête au mur. Sur cette photo je suis sur une carrière extérieure immense sans clôture. La manoeuvre est parfaite, le cheval est droit et il débute son croisement par le postérieur droit.

Denyse Rousselet, cavalière du Québec depuis 35 ans, a eu l’immense privilège depuis une douzaine d’années de voyager à la rencontre de nombreux horsemen/horsewomen fort reconnus pour leurs compétences en horsemanship tout en étant aussi réputés pour leurs performances exceptionnelles avec leurs chevaux. Plusieurs stages en France, Italie, Costa Rica, USA, Ontario et Colombie Britannique totalisant environ un an, lui ont inculqué des notions, concepts et stratégies pas fréquemment enseignés dans nos milieux équestres. Ce cheminement a amené Denyse à être reconnue par ses conférences et cliniques sur le développement d’un bon cheval de randonnée ainsi que des diverses stratégies afin de développer un cheval confiant, sécuritaire et bon partenaire.
Please follow and like us: